Entrance Romance

EntranceRomance.png
EntranceRomance2.png
Ryan McGinley, Entrance Romance, 2012 (via Nowness)


Un certain éloge de la lenteur et du choc est en jeu dans la courte vidéo de Ryan McGinley, Entrance Romance. Le geste devient une forme de cadence où chaque parcelle d'émotion est visible alors qu'il s'agit principalement d'être confronté à la rencontre, soudainement douce et caressante comme un baiser, d'objets en verre projetés sur le crâne de Carolyn Murphy.

À l'inverse du proto-cinéma qui accélérerait le mouvement et jouait à sa manière du slapstick, Entrance Romance ralentit au maximum l'effet minimum et du coup annule des siècles de comédie cinématographique. Murphy n'a pas le visage impassible d'un Keaton et il n'y a guère que la vision d'un poisson rouge glissant sur sa chevelure blonde qui sauve, un peu, ce drôle de clip.