février 2012 Archives

Le dernier repas

043.JPG
Bruno Hauptmann last meal, images via flm, merci!

aileenwuornos.jpg
Aileen Wuornos last meal

marthabeck.jpg
Martha Beck last meal

timothymcveigh.jpg
Timothy Mcveigh last meal


Les anecdotes qui dessinent la triste histoire des exécutions aux États-Unis semblent fasciner à plus d'un titre les passionnés de reconstitutions morbides. Il faut repenser à ce très beau film, période américaine, de Fritz Lang: Secret Beyond the Door (Le Secret derrière la porte, 1948) qui raconte l'histoire de Celia Barett, héritière tombant sous le charme de l'étrange Mark Lamphere. Ce collectionneur de «chambres» - dont la spécificité non moins étrange est d'être le lieu de crimes - raconte aux visiteurs attirés par ces curieuses Frevelkammern, comment celles-ci sont de véritables reconstitutions.

Reproduire le dernier repas d'un condamné revient à composer une nature morte des plus curieuses. Il faut imaginer alors et ensuite donner forme à ces menus qui, dans certains États comme la Floride ou le Tennessee, ne devaient pas dépasser une cinquantaine de dollars. Leur simplicité tranche parfois avec l'histoire du condamné ou plutôt de ses crimes. Elle dit surtout la tradition rigide qui précède l'autre rituel, électrique ou non, du dernier instant.

C'est pourtant à une autre histoire du goût que renvoient les «tableaux» de l'inconnu du site famouslastmeals. Celle de repas ordinaires, riches en lipides et glucides, ou spartiate, comme le café noir d'Aileen Wuornos. D'ailleurs il n'est certainement pas question de goût a proprement parlé, les journalistes et le cinéma entretenant la tragédie du dernier repas comme celle de l'ultime confession d'une réalité basique: je mange donc je suis, et celui ou celle qui va mourir n'est pas si différent de nous.

Les images de Famous Last Meals, renvoient à ces indices-là. Mais montrent aussi le goût de leur auteur pour la reconstitution de l'avant. Avant que le repas ne soit consommé. Avant les restes qui pourraient dire, aussi bien que la photographie de Payne cité par Barthes, oui, ça a été, il était vivant mais déjà mort...


Entrance Romance

EntranceRomance.png
EntranceRomance2.png
Ryan McGinley, Entrance Romance, 2012 (via Nowness)


Un certain éloge de la lenteur et du choc est en jeu dans la courte vidéo de Ryan McGinley, Entrance Romance. Le geste devient une forme de cadence où chaque parcelle d'émotion est visible alors qu'il s'agit principalement d'être confronté à la rencontre, soudainement douce et caressante comme un baiser, d'objets en verre projetés sur le crâne de Carolyn Murphy.

À l'inverse du proto-cinéma qui accélérerait le mouvement et jouait à sa manière du slapstick, Entrance Romance ralentit au maximum l'effet minimum et du coup annule des siècles de comédie cinématographique. Murphy n'a pas le visage impassible d'un Keaton et il n'y a guère que la vision d'un poisson rouge glissant sur sa chevelure blonde qui sauve, un peu, ce drôle de clip.


Le Style

Le-Style-lr.jpg
Schelten & Abbenes, Le Style, 2012


Le talentueux Yannick Bouillis, par ailleurs organisateur de la foire Off Print à Paris, annonce la sortie de sa première publication en tant qu'éditeur. Le Style est un livre des artistes-photographes Maurice Scheltens & Liesbeth Abbenes qui avaient récemment reçu le prix ICP Infinity. À voir, lire, regarder (graphisme: Thomas Buxó).



P#4

logo-shell.jpg


PROJET IV (27/02)

Ci-dessous le lien pour télécharger le PDF du projet#4: Logo Lego. Le mot de passe a dû vous être donné déjà si vous étiez en cours avant les vacances.

Projet en solo, vous allez devenir des hybridateurs, des déconstructeurs, bref réaliser le rêve infernal de Villiers de l'Isle Adam.

Rendu 19-20 Mars. Bon travail!

Sujet4_media_image_2012.pdf