Roman au Royal

Invitation.jpg

Il est encore temps d'aller voir la rétrospective Cieslewicz au Royal College de Londres visible jusqu'au 7 Août. Sous le double commissariat de David Crowley et de Andrzej Klimowski assistés d'Anna Graowska-Konwent (Musée de Poznan) et avec le patronnage de l'Institut Culturel Polonais et l'Institut Adam Mickiewicz, sont présentés les travaux, affiches, entretiens, d'un des graphistes les plus talentueux et surréalistes de ces dernières années.

À défaut vous pouvez toujours (re)lire le superbe opus que Margo Rouard-Snowman avait consacré au père du collage et des images ou lire (en v.o.) l'article élogieux de John L. Walters pour Eye.


zoom_conre_la_pollution_de_l_oeil_1971.jpeg
11632330_L.jpeg
4797126067_f81b272cc6_b.jpg
image © Eye 2010


Gardant l'oeil ouvert (!), voici une pépite découverte dans la foulée de ce billet et que je partage avec vous. Elle vient directement du Portugal, terre convertie depuis belle lurette au graphisme pointu, sous la plume de Pedro Marques. Vademecum dla snobki i snoba est un livre de Jerzy Wittlin, mis en page en 1975 par Roman Cieslewicz alors au sommet de son art. Comme le décrit Marques, le livre porte la signature «très visible» de son maquettiste et sa mise en forme respecte le terme principal du livre: vademecum, sorte de guide. On ne s'étonne donc pas de voir un double colonnage avec un usage typique de la Futura et l'Helvetica.


cieslewicz_wittlin1.jpg
cieslewicz_wittlin2.jpg
cieslewicz_wittlin3.jpg
images via le blog de Pedro Marques (merci!)


Ce que note joliment Marques c'est aussi que le temps a nostalgifier cet objet. La pulpe du papier a jauni rendant un effet newsprint qui souligne toute «l'acidité» de Cieslewicz. [...] Le livre est comme une «capsule temporelle en provenance directe de la période post-Pop et contenant un mix de sophistication ouest-européenne et de satire traditionnelle polonaise, un mélange étrange que personnifia toute sa carrière Roman Cieslewicz».